Actualités

Initiative visant à anticiper la pénurie des doses vaccinales BCG en France pour limiter l’incidence et les formes inflammatoires sévères de la Covid-19.

Le rayonnement UV est le premier germicide dans l’environnement. Des tests sur la famille des coronavirus laissent à penser que le SARS-CoV-2 de la Covid-19 devrait être lui aussi sensible aux UV, notamment aux UVC. Des alliés de choix pour le retour à une activité normale, en particulier quand l’heure du déconfinement sera venue.

Difficile à comprendre et à admettre, mais le même agresseur, le virus SARS-CoV-2, peut soit cohabiter avec nous, soit nous rendre malade et même nous tuer ! La mémoire immunitaire, notamment au BCG ou à la tuberculose, pourrait-elle contribuer à diminuer les formes sévères ou critiques de la Covid-19, aujourd’hui admises en nombre croissant à l’hôpital ?

Après une première alerte au début de la crise, suivi d'un appel au dépistage généralisé, Laurent Lagrost, Directeur de recherche à̀ l’INSERM et Didier Payen, ancien chef du service d'anesthésie-réanimation de l’Hôpital Lariboisière à Paris, plaident pour pour un confinement strict de la population. Et il faut faire vite, insistent-ils...

Après trois états des lieux successifs sur l'épidémie ces deux dernières semaines, Laurent Lagrost, Directeur de recherche à̀ l’INSERM et Didier Payen ancien chef du service d'anesthésie-réanimation de l’Hôpital Lariboisière à Paris lancent un appel pour un dépistage de la population à grande échelle. Ils estiment que les précédents coréens et italiens y encouragent. Et que cette solution est techniquement réalisable. Couplé au confinement, le dépistage serait, à leurs yeux, la bonne réponse face à l'urgence de la situation.

Pages

Image Actualités