Axes de travail

LipSTIC : 5 axes de recherche scientifique et 3 axes de travail transversaux

Le programme LipSTIC est centré sur le rôle des lipoprotéines dans la lutte contre le cancer et les maladies inflammatoires non-vasculaires. Il décliné selon 5 axes de recherche, les « work packages » ( WP ) et soutenu par 3 axes transversaux.

 

Voir le schéma en plus grand

WP1 : Transports de composés bioactifs naturels

Le rôle des lipoprotéines dans l’absorption et le transport de molécules bioactives naturelles avec un effet sur le stress oxydatif, l’inflammation et la prolifération cellulaire.

WP2 : Initiation et progression du cancer et de l’inflammation

Le rôle des acides gras et des différentes lipoproprotéines dans l’initiation et la progression du cancer et des maladies inflammatoires non-vasculaires.

WP3 : Vectorisation de médicaments

L’utilisation des lipoprotéines et des protéines de transfert lipidique pour vectoriser des médicaments dans le traitement du cancer et de l’inflammation.

WP4 : Inactivation des endotoxines bactériennes

Une nouvelle approche dans la prévention et le traitement de la réponse inflammatoire médiée par les LPS.

WP5 : Economie de la Santé. Médiation, organisation et savoir

L’ouverture sur les sciences humaines et sociales pour améliorer le rapport coût/efficacité des prises en charge et faire diffuser les connaissances auprès de tous les publics concernés.

Le programme LipSTIC prévoit de valoriser ses travaux à travers 3 axes qui impliquent toutes ses équipes et témoignent de la volonté du LabEx de favoriser les retombées concrètes et rapides de la recherche scientifique :

WP Transfert de technologies

Accélérer la création d’entreprises et d’emplois liés aux nouvelles connaissances scientifiques et technologiques.

WP Recherche clinique

Exploiter au mieux les données recueillies lors des travaux de recherche clinique du LabEx : identification de comportements à risque, conception de nouvelles recommandations de prévention…

WP Dissémination scientifique

Améliorer la communication entre les chercheurs, et entre les chercheurs et les publics concernés.