Une nouvelle cible pour le diagnostic et le traitement du sepsis et du choc septique

Des chercheurs du centre de recherche INSERM UMR1231 de l’Université de Bourgogne et du Laboratoire d’Excellence LipSTIC ont découvert une nouvelle cible pour le diagnostic et le traitement du sepsis et du choc septique. Les résultats viennent d’être publiés dans The Journal of Clinical Investigation.

Le sepsis est la première cause de mortalité en service de réanimation et l’une des premières causes de mortalité à l’hôpital. Une étude coordonnée par l’équipe LIPNESS (Lipoproteins and lipid transfers in sterile and septic inflammation) du centre de recherche INSERM de l’Université de Bourgogne (UMR 1231 INSERM-Université de Bourgogne-AgroSup Dijon) et membre du laboratoire d’excellence Lipstic révèle un rôle inattendu des mitochondries, et plus particulièrement de protéines contrôlant leur recyclage, dans la réponse immunitaire innée et la protection contre le sepsis et le choc septique. L’étude a été publiée en avant-première (« in-press preview ») le 6 Août 2020 dans la prestigieuse revue américaine The Journal of Clinical Investigation.

https://www.u-bourgogne.fr/actualites-de-la-recherche/une-nouvelle-cible...